Whitney Houston violée par sa cousine : Le scandale éclate au festival de Cannes

0
546
Les festivaliers qui ont pu découvrir le documentaire « Whitney » au Festival de Cannes ont appris en le regardant que la chanteuse Whitney Houston aurait été violée par sa cousine quand elle était gamine.

Parfum de scandale sur la Croisette après la projection au Festival de Cannes 2018 du documentaire Whitney réalisé par Kevin MacDonald (Le Dernier Roi d’Écosse, Oscar du meilleur documentaire en 2000 avec Un jour en septembre). Les spectateurs qui ont pu découvrir le film mercredi 16 mai ont appris que si la vie de Whitney Houston s’était si mal terminée, dans la drogue et ses excès notamment, c’était en partie à cause d’un terrible mal-être qui aurait été généré par un abus sexuel dont elle aurait été victime dans son enfance. L’iconique chanteuse décédée à l’âge de 48 ans aurait été agressée sexuellement par une femme, Dee-Dee Warwick, qui n’est autre que sa propre cousine et la chanteuse d’un morceau des années 60 Suspicious Minds.

Décédé en 2008, celle qui serait à l’origine de tous les maux de la star ne pourra donc pas répondre de cette supposée agression qui n’avait jamais été évoquée auparavant. Dans Whitney, c’est le frère de Whitney Houston, Gary, qui accuse en premier et s’en prend également à la cousine de la diva, Dionne Warwick. Cette agression est ensuite confirmée par Pat Houston (la belle-soeur de Whitney), qui a par ailleurs foulé les marches du Palais des festivals avec sa fille Rayah, et par l’assistante personnelle de la chanteuse décédée à 48 ans.

« C’était d’évidence très perturbant et nous en avons beaucoup discuté, a quant à lui déclaré le réalisateur Kevin MacDonald dans une interview à Deadline. Comment présenter ceci tout en respectant la famille et en accusant quelqu’un qui est aussi décédé ? À la fin, nous avions trois témoignages concordants. Dont l’un, celui de Gary, qui affirme avoir été abusé par la même femme. Nous avions donc un témoignage direct disant ‘ceci m’est arrivé’. Ce qui signifie que, même en supposant que Whitney ait menti à tout le monde, il n’y avait aucune raison de ne pas rendre cela public. »

Il y a quelques semaines, Bobby Brown, l’ex-mari de la défunte Whitney Houston, avait sous-entendu qu’elle cachait un lourd secret. « Je ne pense pas qu’elle soit morte à cause de la drogue« , avait-il lancé dans Rolling Stone. Selon lui, d’autres choses « avaient entraîné » la disparition de Whitney, comme par exemple, « le fait d’avoir le coeur brisé« . Mais il n’en avait guère dit plus sur cette terrible fêlure.

Nul doute que cette révélation risque de faire l’effet d’une bombe, à commencer par le clan déjà divisé de la regretté Whitney… Le documentaire sortira quant à lui dans nos salles le 29 août 2018.



Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.