Wang, le chien Malamute qui reste enfermé dans la cave de son propriétaire à Rouen

2
2920

Depuis le début de l’été Wang ne voit plus le jour. Wang,c’est un chien âgé de 20 mois, un malamute, une sorte de chien de traîneau. Il est toute la journée enfermé par son propriétaire dans une cave d’environ six mètres carrés au sous-sol d’un immeuble sur l’île Lacroix à Rouen.



Il est seul entre les quatre murs de parpaings de la cave. Éclairé par la lumière de la fenêtre. Wang, le chien tourne dans la pièce où réside encore quelques flaques d’urine. Depuis quelques jours, les voisins se sont aperçus de la présence de ce chien dans le sous-sol de l’immeuble du propriétaire sur l’île Lacroix, à Rouen. Une cave que les voisins ont vu insalubre. Une situation qu’ils ne supportent pas. « Rien que d’en parler, j’en tremble avoue Lilianne, sanglotante. C’est pénible de voir ça, c’est un homme qui n’aime pas les bêtes, parce que quand on aime les bêtes, on ne fait pas ça. » Une autre personne du voisinage a fait appel au Groupe d’intervention actif de protection animale (Giapa) pour que l’association dépose plainte contre le propriétaire pour mauvais traitement.

Quand on aime les bêtes, on ne fait pas ça – une habitante du quartier

Il y a quelques mois, Wang était enchaîné et muselé sur le balcon de son propriétaire. Cela avait déjà fait réagir les voisins à l’époque. Depuis, ces derniers ne le voyaient plus. Ils étaient donc rassurés sur le sort du chien, imaginant que le propriétaire lui avait trouvé une place à l’intérieur de son appartement. Il n’en était rien.

Mon chien a tout ce qu’il faut – le maître de Wang

Pour le propriétaire du chien, contacté par nos soins, son chien n’est absolument pas maltraité. « Dans la loi il faut six mètres carrés minimum, il faut une fenêtre, il faut de l’air, il faut de la lumière et mon chien a tout ce qu’il faut argumente le jeune homme.  Pour la santé et pour l’hygiène il n’y a pas de problème. » 

Une décision attendue dans les prochaines semaines




D’autres habitants de l’immeuble ne sont pas de cet avis. Maxime au rez-de-chaussé de l’immeuble en a marre : »Il y a la nuisance sonore, parfois le chien hurle explique-t-il. Mais le pire ce sont les odeurs d’urine qui remontent de la cave, c’est dégueulasse. » Les habitants attendent donc beaucoup de la plainte déposée par l’association Giapa. Mais pour l’instant rien ne bouge. Ni la mairie de Rouen, ni la Société Normande de Protection des Animaux (SNPA) ni la préfecture n’ont souhaité réagir. La raison ?  Il est compliqué de déterminer clairement la maltraitance physique de l’animal.  Le sort du chien est donc en train les mains de la direction départementale de la protection des populations qui devra trancher dans les prochaines semaines.

2 COMMENTAIRES

  1. Je pense que rien ne sera fait pour changer la vie de ce pauvre animal.Qui peut vivre dans de telles conditions? dans un cachot? Mettons y ce maitre indélicat et il comprendra peut etre ce que vit son chien?

  2. Il faut le récupérer et voilà ne pas le laisser dans cette misère ce pauvre loulou car après ça va devenir quoi un chien craintif un chien entre parenthèses dangereux car il n’a pas de contact il est cloîtré dans quelques mètres carrés moi aussi on me dit et avec exactitude où il se trouve je vais le chercher pas de souci

Répondre

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.