VIDÉO. Une équipe junior de foot américain sauve une femme d’un accident de la route en soulevant sa voiture

0
634

Les joueurs de l’équipe des Boise Black Knights, âgés de 13 à 14 ans, ont coupé la ceinture de sécurité de la victime avant d’unir leurs forces pour soulever la carcasse du véhicule et la libérer.

Ils venaient de remporter un match de football américain en Californie (États-Unis). L’équipe junior des Boise Black Knights s’est arrêtée sur son chemin du retour, mercredi 30 mai, pour secourir un couple victime d’un accident de voiture. C’est leur entraîneur, Rudy Jackson, qui a décidé de stopper leur bus.Les garçons, âgés de 13 à 14 ans, se sont immédiatement mobilisés. Ils se sont d’abord occupés de l’homme, Alan Hardman.

Je ne les remercierai jamais assez d’avoir foncé. Dans ce genre de situations, certaines personnes ne savent pas quoi faire, alors elles ne font rien.

Lui était déjà éjecté hors du véhicule lorsque l’équipe est arrivée. Mais sa femme, Margaret Hardman, était coincée sous le poids de la voiture. Les joueurs ont coupé sa ceinture de sécurité avant de s’unir pour soulever la carcasse et la libérer.

« La vraie définition du travail d’équipe »

Par la suite, les Boise Black Knights ont tenu à rendre visite au couple. Un geste particulièrement apprécié par Margaret Hardman : « D’ordinaire, les gens ne font pas ça. Ils vous aident, mais ensuite, ils passent leur chemin, vous êtes des étrangers, ils ne vous connaissent pas. Mais, eux, ils ont voulu revenir et voir comment nous allions. »

Leur action a été saluée par leur entraîneur, qui se dit « plus que fier d’eux ». Une de leurs amies a posté la vidéo sur son compte Facebook, accompagnée d’un message : « C’est la vraie définition du travail d’équipe, compassion et force. Je suis impressionnée par cette incroyable équipe. »



Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.