Val-de-Marne : les deux American Staffs en liberté massacrent un chien et blessent un enfant

1
6139

Les deux American Staffs ont attaqué et tué ce Coton de Tuléar en pleine rue à Choisy avant de s’en prendre à un garçon de 10 ans. Une enquête est en cours.

Perforé. C’est l’adjectif utilisé par Laure* pour décrire l’état de son petit chien attaqué par deux American staff samedi matin à Choisy-le-Roi. Louxia, une femelle de race Coton de Tuléar âgée de 6 ans, est morte de ses blessures chez le vétérinaire en fin de matinée. Une enquête est en cours au commissariat de Choisy.



La scène a eu lieu rue de l’Insurrection-Parisienne. Comme d’habitude, Laure promène Louxia en faisant un tour du quartier. « J’étais à 20 mètres de chez moi quand j’ai vu surgir deux Staffs sortis de nulle part », raconte la jeune femme de 27 ans. Des chiens dangereux de catégorie 1 dont l’accès à la voie publique est soumis au port d’une muselière et d’une laisse. A Choisy ils déambulaient seuls et sans muselière.

«Ils lui ont attrapé le cou, l’arrière-train. J’ai hurlé »

« Je n’ai pas eu le temps de réagir, explique Laure. Ils n’ont même pas commencé par sentir mon chien comme cela peut arriver, ils lui ont sauté dessus. Sa laisse s’est entourée autour d’un poteau et ils lui ont attrapé le cou, l’arrière-train. J’ai hurlé. »

Le petit chien termine sa course sur le trottoir d’en face. « J’ai entendu les hurlements depuis mon appartement raconte David, un témoin de la scène. Entre dix et quinze riverains sont intervenus pour s’en prendre aux Staffs. » Certains leur donnent alors des coups pour qu’ils lâchent prise, une riveraine leur balance même une bassine d’eau. Les chiens sont finalement enfermés dans un parking « pour éviter un massacre », relate David.

Un garçon de dix ans touché au tibia et traumatisé

Mais ça ne calme pas les Staffs. Ceux-ci parviennent à ouvrir la porte d’une maison qui donne sur le parking. A l’intérieur, un petit garçon de 10 ans et le Staffy de la famille, un chien plus petit. Ils s’en prennent d’abord à lui, puis au garçon venu à sa rescousse. Celui-ci s’en « sort » avec un coup de croc au tibia, un gros hématome et un traumatisme, le chien avec une belle entaille.

Cette famille a pu déposer plainte contre X au commissariat de Choisy. Pas Laure, dans la mesure où ce qui est arrivé à son chien ne relève pas d’une infraction pénale. « Elle a été entendue en qualité de témoin, indique une source policière. Mais légalement, dans son cas il n’y a pas de motif pour déposer plainte. » Quelle solution pour obtenir réparation ? « Elle doit se rapprocher de son assurance, poursuit cette même source. C’est un contentieux civil, et c’est au civil qu’il faut enclencher une procédure. »




Les American staff ont été récupérés par le groupe SACPA, spécialisé dans la capture et la prise en charge des animaux sur la voie publique, et placés en chenil. Laure, qui a eu le sentiment en voyant Louxia mourir qu’ils avaient été « dressés au combat » veut « sensibiliser » les gens qui en possèdent sur le danger qu’ils peuvent représenter à l’extérieur, en liberté. Les propriétaires de ceux de Choisy devraient quant à eux, d’après une source proche du dossier, être « rapidement identifiés ».

* Le prénom a été modifié.

1 COMMENTAIRE

Répondre

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.