Une mère injecte de l’eau de Javel dans le corps de son bébé de 18 mois car “elle ne l’aimait pas”

0
356

Une mère a écopé d’une peine d’emprisonnement après avoir admis qu’elle a injecté de l’eau de javel et du savon liquide dans sa petite fillette de 18 mois. La mère a expliqué avoir aussi coupé son bébé à l’aide d’une lame de rasoir, parce qu’elle ne ressentait pas d’affection pour l’enfant.

L’histoire à glacer le sang s’est produite à Istanbul, en Turquie.




La mère, présentée par les médias locaux comme étant Elif K., avait été rencontrée à deux reprises par les enquêteurs de police et chaque fois, ceux-ci avaient décidé de la laisser partir afin qu’elle retourne s’occuper de sa fille, Eylul Miray.

Or, quand l’enfant a été hospitalisé pour une troisième fois, les policiers ont commencé à sérieusement douter du comportement de la mère et celle-ci a fini par admettre qu’elle avait commencé à torturer sa fillette à partir de l’âge d’un mois seulement.



La mère a notamment déclaré au procureur de la couronne: « Je ne pouvais pas aimer ma fille, je ne pouvais pas me réchauffer auprès d’elle. Alors j’ai décidé de la torturer. Depuis qu’elle a eu un mois, j’ai mis de l’eau de javel et du savon liquide dans ses oreilles, son nez et son nombril jusqu’à ce que ça saigne. Puis, je l’ai amenée à l’hôpital pour des traitements. Quand ils l’ont laissée revenir à la maison, j’ai recommencé à la torturer. Je lui injectais de l’eau de javel et du savon liquide et je la coupais avec une lame de rasoir sur la tête, les yeux, les jambes, les bras et la poitrine. Puis quand elle était à l’hôpital, j’ai injecté du savon liquide de l’hôpital dans ses veines. J’ai aussi injecté de l’eau de javel dans ses veines à la maison. »

Elif K. est la mère de trois enfants et elle était au-delà des soupçons jusqu’à ce que des proches remarquent que sa dernière fille tombait régulièrement malade.

C’est le conjoint et père des enfants qui avait amené la fillette à l’hôpital lors de la troisième fois.

La mère sera condamnée à une peine d’emprisonnement et le juge devrait annoncer la durée de la sentence dans les prochains jours.

Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.