Une mère condamnée à 40 ans de prison pour avoir prostitué sa fille de 2 ans.

0
738

Un geste dégueulasse.

Une femme de 25 ans du Texas a été condamnée à 40 ans de prison pour avoir tenté de prostituer sa fille de 2 ans pour une somme de 1200 dollars. Le client avec qui elle voulait faire affaire était en fait un agent double qui se faisait passer pour un pédophile.

Comme l’a expliqué le détective Serratt de la Montgomery County Precinct 1 Constable’s Office, la police locale a dû monter une opération d’infiltration très délicate afin de pouvoir mettre le grappin sur la mère nommée Sarah Peters. La femme aurait publié sur le web une petite annonce promettant à ses futurs clients une relation sexuelle avec une enfant pour la somme de 1200 dollars.

Une fois que Sarah Peters a convenu d’un rendez-vous avec son « client », la mère avait amené son enfant à un point de rendez-vous prédéterminé à Conroe au Texas, dans le nord de Houston.




Mais une fois que la mère et sa fille sont arrivés sur les lieux du rendez-vous, soit à un arrêt d’autobus de la compagnie Greyhound, voilà que des agents attendaient la maman afin de procéder à son arrestation. Afin de bien mener cette délicate enquête, des enquêteurs du Internet Crimes Against Children’s Task Force ainsi que des agents du Department of Homeland Security ont dû réunir leurs forces.

L’enfant a évidemment été pris en charge par les services sociaux et on s’assurera ainsi de sa santé et de sa sécurité.

Quant à la mère, celle-ci a été transférée au Montgomery County Jail et elle fait actuellement face à de nombreuses accusations criminelles graves dont trafic d’enfants et prostitution d’un enfant d’âge mineur.

C’est jeudi que le juge Phil Grant a annoncé à la mère qu’il avait pris la décision de la condamner à une sentence de 40 ans de prison.

Alors qu’il rendait sa décision, le juge a affirmé: « Ces sentences vont s’accumuler et ainsi, Peters ne pourra pas entreprendre de démarches afin de retrouver sa liberté avant 2038.

Du côté de Tyler Dunman, un agent du Special Crimes Bureau Chief, l’enquête entourant Peters avait de quoi donner froid dans le dos.

Pour l’agent qui en a vu de toutes les couleurs lors de sa carrière, le fait de voir une mère de famille songer à laisser son propre enfant entre les mains d’inconnus à des fins d’exploitation sexuelle l’indigne au plus haut point.

Comme la mère ne retrouvera pas la liberté avant 20 ans au moins, sa fille sera majeure au moment de sa sortie de prison.



Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.