Un compteur Linky, installé il y a environ deux semaines, a explosé samedi en fin d’après midi et a causé un incendie dans une maison de Châlette-sur-Loing (Loiret).

C’est l’explosion du compteur qui a provoqué l’incendie », a assuré le commissariat de Chalette-sur-Loing, à l’Agence France Presse (AFP).



Heureusement, l’incident n’a fait aucun blessé, mais la maison a été très endommagée par les flammes. Les propriétaires, un couple de retraités, ont dû être hébergé par leur fils.

Tout a commencé par une panne de courant alors que le mari était devant son ordinateur.

« Naturellement, je me suis levé pour aller actionner le commutateur », a raconté le vieil homme à l’AFP.

« C’est alors que j’ai entendu des bruits pétaradants et que le compteur électrique Linky, installé depuis à peine une quinzaine de jours, a explosé et pris feu. »

Le couloir était envahi de flammes en quelques secondes, puis le feu s’est propagé aux escaliers, à l’étage et à la toiture.

Les pompiers ont pu rapidement maîtriser l’incendie et récupérer une partie du mobilier encore intact ainsi que quelques affaires personnelles du couple âgé qui seront temporairement entreposés dans le garage des voisins.

Linky est le nom du compteur électrique communiquant développé par Enedis (anciennement ERDF « Électricité Réseau Distribution France »), principal gestionnaire du réseau électrique de distribution en France, écrit Wikipédia. En 2015, Le déploiement des compteurs communicants pour le comptage de l’électricité est inscrit dans la loi relative à la « transition énergétique pour la croissance verte », en application de directives européennes et en 2016, L’Ademe souhaite et Enedis s’engage a ce qu’il soit installé dans trente-cinq millions de foyers français à l’horizon 2021. L’installation du compteur fait l’objet de controverses et de contestations de la part de nombreux particuliers, d’associations de consommateurs et de plusieurs centaines de communes.




Avant même son arrivée dans les foyers français, le compteur Linky est l’objet de diverses critiques de la part de mouvements minoritaires : mise en cause possible de la vie privée, mise en cause possible de la santé publique par les ondes électromagnétiques, faute environnementale, selon eux, consistant à se débarrasser de millions de compteurs actuels en parfait état de marche pour la plupart, etc.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.