Un père viole sa fille de 14 ans afin de la «préparer pour son mariage»​

0
988

Un père de famille subit son procès en ce moment au Royaume-Uni et les gestes qui lui sont reprochés sont tout simplement abominables. L’homme est accusé d’avoir abusé de sa fille de 14 ans et d’avoir violé sa femme à répétition sur une période de 16 ans. Il risque maintenant une très lourde peine de prison advenant qu’il soit reconnu coupable. 

L’homme est accusé d’avoir pris la virginité de sa fille de 14 ans et selon ce que l’on a pu apprendre lors du procès, il lui aurait dit que c’était pour la «préparer à son mariage». Il aurait aussi violé sa femme à de nombreuses reprises sur une période s’échelonnant sur plusieurs années

 »Un soir, elle lui a dit qu’elle ne voulait pas avoir de rapports sexuels, mais il n’a pas accepté son refus. Il l’a poussée au sol avant de grimper sur elle. Elle a tenté de refermer ses jambes, mais il l’a immobilisée en plaquant ses mains au sol et l’a violée. La victime n’arrivait pas à comprendre ce qui se passait et s’est mise à pleurer. » 

Il a aussi été mentionné qu’à une certaine occasion, il avait taillé une carotte en forme de pénis afin de l’insérer à l’intérieur de sa conjointe afin de l’humilier. Il l’aurait aussi sodomisée de force et avait une emprise totale sur elle.

 »Il se foutait de comment elle se sentait et même lorsqu’il savait qu’elle n’avait pas envie d’avoir du sexe, ça ne changeait rien pour lui. À un certain point, elle ne se donnait même plus la peine de dire non. »

En ce qui concerne l’adolescente, les abus ont commencé avec du sexe oral et se sont ensuite transformés en relations sexuelles complètes:

 »Son père lui disait que c’était parfaitement normal et qu’il s’agissait d’une expérience pour elle en prévision de son mariage. Mais il en voulait plus et lui a dit qu’il était temps que les choses évoluent. Il lui a dit qu’elle n’avait qu’à le voir comme s’il était son copain et de relaxer alors qu’il s’apprêtait à lui prendre sa virginité. »

L’homme a utilisé de l’alcool et des drogues afin de rendre ses victimes plus vulnérables et il les abusait autant physiquement que psychologiquement.

Le père continue de nier les accusations et le procès se poursuivra au courant des prochains jours.



Répondre

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.