Un homme meurt après s’être injecté une quantité importante de silicone dans les testicules

0
609

Alors que l’automne dernier, on vous racontait l’histoire de cet Australien de 28 ans dont les testicules avaient explosé, sa mère vient désormais de porter plainte contre ses 5 petits amis de l’époque pour l’avoir forcé à s’injecter du silicone dans les testicules.

C’est le Daily Mail qui rapporte l’histoire de Linda Chapman, une mère de famille australienne qui a perdu son fils de 28 ans Jack en octobre dernier de manière tragique. En effet, ce dernier est décédé parce que ses testicules ont explosé. Elle accuse ses 5 petits amis de l’époque pour l’avoir forcé à s’injecter du silicone dans les testicules. Il semblerait qu’il fut sous l’emprise d’un certain Dylan Hafertepen et de ses disciples Daniel Balderas Hafertepen, Charles Osborn, Matthew Scott et Philip Myers. Le Daily Mail raconte que ces 5 individus arrivaient à faire à Jack ce qu’ils voulaient. Ils auraient commencé à le forcer à s’injecter du silicone dans les testicules en 2014 et il n’aurait pas arrêté jusqu’à sa mort. Le média britannique raconte qu’il disait clairement sur les médias sociaux qu’il arrêterait quand son maître lui dirait d’arrêter. Son maître, c’est Dylan Hafertepen. C’est lui qui était à la tête de tout ce petit manège. D’ailleurs, Jack avait changé de nom pour Tank Hafertepen dans le but de faire plaisir à son maître.

D’ailleurs, le Daily Mail indique qu’au moment de sa mort, les testicules de Tank Hafertepen étaient aussi grosses que des ballons de basket. On doit admettre qu’on n’avait jamais vu ça auparavant et que c’est vraiment déconcertant. Le moins que l’on puisse dire c’est que Linda Chapman est complètement traumatisée par cette histoire et n’arrive pas à s’en remettre. Elle estime qu’elle s’est fait voler son fils par ses cinq hommes qui lui voulaient plus de mal que de bien.

Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.