Un fou décapite sept chats et dépose les restes devant les maisons des propriétaires

0
768

Il n’a pas fait dans la dentelle.

Photo d’illustration

Parfois certains êtres humains développent des pathologies inexplicables qui font beaucoup de mal autour d’eux, c’est le cas de ce pyromane qui vient d’être emprisonné pour avoir décapité 7 chats. Un véritable cauchemar.



C’est le quotidien britannique qui rapporte cette histoire digne des plus grands films d’épouvante qui vient de se produire dans la ville de Northampton en Angleterre : un pyromane qui d’être emprisonné pour avoir décapité 7 chats. Et ce n’est pas tout, il avait pris l’habitude de laisser le reste des corps des animaux sur le palier de chaque maison. Il avait pris également l’habitude de mettre le feu à des cabanons pour créer diversion. Son plan machiavélique était de faire le plus de mal possible aux chats et à leurs propriétaires respectifs.

Un objectif qu’il a réussi à atteindre en quelques semaines explique Metro  News. Il avait à chaque fois un rituel bien précis : il faisait en sorte de créer une diversion pour pouvoir capturer le chat de la propriété sans se faire remarquer. Par la suite, il les décapiter et déposé le corps des pauvres bêtes sur le palier des propriétaires du terrain. C’est ce qu’on appelle de la sauvagerie sans nom. On se demande encore qu’est ce qui pouvez lui passer par la tête.




Autant vous dire que les personnes qui se sont fait décapiter leur chat étaient complètement traumatisées par un tel événement. Imaginez-vous retrouver le corps sans tête de votre animal de compagnie, il s’agit de quelque chose d’affreux que personne ne veut vivre et qu’on ne souhaiterait même pas à son pire ennemi. Pourtant Brendan Gaughan, 32 ans, n’a eu aucun problème à reproduire ce rituel à plusieurs reprises au point d’anéantir la vie de plusieurs personnes.

Comme vous pouvez vous en douter, la police a réussi à mettre la main sur lui et l’a arrêté sur-le-champ. Il est passé devant un tribunal et devra purger une peine de 3 ans et 9 mois de prison. Une peine colossale, mais amplement méritée pour celui qui a tué plusieurs animaux de manière sauvage, mais aussi pour celui qui a détruit la vie de plusieurs familles entières.

Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.