Toulouse : une jeune femme répond à une annonce pour une femme de ménage et se fait violer.

0
1075

Une annonce qui se transforme en cauchemar.

Une jeune femme de 23 ans dont l’identité est protégée voulait se trouver un job d’appoint pour arrondir ses fins de mois.

Alors quand elle a vu la petite annonce d’un homme de 23 ans cherchant une femme de ménage, elle a tout de suite répondu sans hésiter.

L’homme avait écrit sur Facebook qu’il cherchait « un homme ou une femme » pour faire le ménage dans son appartement du quartier des Pradettes, à Toulouse, à raison de quelques heures par mois.

Mais les choses ont rapidement mal tourné pour la jeune femme femme qui a été agressée par l’homme lors du premier rendez-vous, après l’entretien d’embauche, le 31 mars dernier.

L’homme aurait demandé à la femme de lui faire une fellation. Quand elle a refusé, il l’aurait alors forcée à avoir des relations sexuelles avec lui dans son appartement.

La femme en panique a réussi à se défaire de l’emprise de son agresseur et elle a quitté l’appartement. Après quelques jours, elle a finalement décidé de porter plainte à la police.

Les enquêteurs de la brigade criminelle et de répression des atteintes aux personnes de la sûreté départementale ont placé l’homme sous surveillance sur les médias sociaux. Ils ont découvert qu’il avait placé d’autres petites annonces, ce qui porte à croire qu’il aurait pu se préparer à piéger d’autres victimes.

L’homme, qui n’était pas connu des policiers, a d’abord été interpellé sur son lieu de travail, mais il a tenté de minimiser sa responsabilité. Vendredi dernier, il a été mis en examen pour viol et placé en détention provisoire.

Cela devrait permettre à d’autres victimes potentielles de se manifester.

L’avocate de l’homme, Me Marie-Léa Boukoulou, n’a pas voulu commenter l’affaire.

Cela rappelle l’histoire d’un dangereux pédophile qui utilisait Facebook afin de tenter de piéger une fille de 14 ans:

James Phillips a été condamné à 14 ans de prison après avoir été surpris par des traqueurs de pédophiles. L’homme de 28 ans avait créé un faux profil sur Facebook au nom d’Anthony Moss. Il a contacté «Becky», une adolescente de 14 ans qui était en fait le faux profil de traqueurs de pédophiles. Sans savoir qu’il allait être piégé, James Phillips a donné rendez-vous à la jeune fille le 2 février dernier dans un marché..



Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.