Tia cette femme “A porté un chien blessé, six heures sur mon dos” il était perdu en montagne

0
9136

Tia était partie se balader en montagne. Sa rencontre avec un toutou en détresse lui a valu une sacrée épreuve physique et une jolie récompense…



On fait parfois des rencontres inoubliables sur les chemins de randonnée… Pour preuve, l’histoire de Tia Vargas, maman célibataire de trois enfants qui, le 5 juillet dernier, a croisé celui qui est maintenant le toutou adoré de la maison. Ce jour-là, épuisée, mais ravie d’avoir relevé un petit défi personnel, l’Américaine de 40 ans redescend le sentier qui la ramène du sommet de Table Rock, à près de 3 500 m d’altitude, jusqu’au point de rendez-vous où l’attend son père, Ted. L’homme de 76 ans, trop fatigué pour continuer la randonnée, a préféré s’épargner l’ascension.

Sur son chemin, Tia voit soudain apparaître un grand épagneul boitant et un couple de randonneurs : « Ils essayaient de trouver le propriétaire du chien, raconte-t-elle. Ils m’ont demandé s’il était à moi. Ils se souvenaient avoir vu plus bas une affichette « Chien perdu ». Son collier indiquait qu’il s’appelait Boomer. Je pouvais voir qu’il était salement blessé. Les randonneurs voulaient continuer leur ascension. Je me suis dit «OK, Boomer, je vais te sortir de là.» » Visiblement déshydraté, couvert d’égratignures et de bleus, le chien est en mauvais état et ne peut se déplacer.

La virée en famille devient mission impossible

Tia n’a qu’une solution, porter sur ses épaules le solide toutou, qui pèse près de 23 kg. « Quand mon père m’a vu arriver, il a rigolé et m’a dit : «Tu ne penses pas que cette randonnée est déjà assez difficile comme ça sans porter un gros chien en plus ?» » C’est ainsi que cette virée en famille va devenir mission impossible. Tia a choisi d’emprunter un sentier réputé facile, mais elle ignore qu’en raison de la neige et d’éboulements, il a été fermé… Personne ne peut l’aider et la voilà forcée d’avancer sur un chemin accidenté et sinueux.

« On s’est perdus deux fois. A un moment, j’ai même dû poser Boomer sur mes genoux et descendre une pente enneigée sur les fesses, se souvient-elle. J’avais tellement mal aux jambes et au cou, j’étais si fatiguée et griffée de partout que je pensais que je ne pourrais plus porter le chien. J’étais en pleurs. Je ne voulais pas le laisser. Je ne voulais pas qu’il meure. » Après six heures et 11 km d’efforts, sous une pluie battante, Tia parvient enfin à rejoindre la civilisation.




Tia n’a pas trouvé ce chien par hasard

« J’ai pu retrouver la fameuse affichette «Chien perdu» et le numéro des maîtres de Boomer. Il était tombé dans une crevasse la veille et ils le cherchaient depuis. » Emue par la générosité et le courage de Tia, la famille de Boomer, qui prévoyait de le vendre, a décidé de prendre en charge ses frais médicaux (un pied déboîté et des ligaments arrachés) et d’offrir le toutou à sa bienfaitrice. « Boomer fait partie de notre famille maintenant. J’ai le sentiment que ce n’est pas un hasard si je me trouvais sur cette montagne au moment précis où il avait besoin de quelqu’un. Ce jour-là, nous avons tous les deux trouvé un ange gardien. »

Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.