Royaume-Uni : émoi après qu’un violeur se voit proposer de voir l’enfant né de son crime

0
188

Une Britannique a appelé à changer la loi après que l’homme reconnu coupable de l’avoir violé s’est vu offrir la possibilité d’obtenir un droit de visite de l’enfant né du crime.



Scandalisée par la possibilité offerte à son violeur d’obtenir un droit de visite de l’enfant né de son crime, une Britannique a appelé à un changement de législation.

Condamné à 35 ans de prison

Le quotidien The Times affirme que Arshid Hussain, condamné à 35 ans de prison en 2016 pour de multiples agressions sexuelles contre des jeunes filles, s’est vu proposer par les autorités locales de la ville de Rotherham (nord de l’Angleterre) d’obtenir un droit de visite de son fils, sur lequel il n’exerce pas d’autorité parentale, dans le cadre d’une procédure de placement de l’enfant.

L’agresseur faisait partie d’un gang d’hommes originaires du Pakistan, dont plusieurs membres, notamment ses frères et son oncle, ont été condamnés à de lourdes peine d’emprisonnement dans un contexte plus vaste d’abus contre des mineures à Rotherham, qui avaient causé une grande émotion au Royaume-Uni.




Changement de législation

Sammy Woodhouse a révélé mardi dans une vidéo postée sur Twitter être la mère de l’enfant, conçu lors de son viol à 15 ans. Elle était l’un des témoins clés de l’enquête policière.

Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.