Rhône : deux fillettes retrouvées mortes dans une caserne de gendarmerie

0
729

Dimanche soir, deux petites filles de 3 et 5 ans ont été découvertes mortes dans un logement de la caserne de gendarmerie de Limonest  dans le Rhône, rapporte lundi Le Progrès. C’est la mère qui a fait la macabre découverte. Une enquête a été ouverte pour « recherches des causes de la mort ».

Dans leur chambre pour se reposer. Dimanche, vers 18 heures, la mère a découvert les corps de ses enfants inanimés dans leurs lits. C’est elle également qui a contacté le Samu et reçoit les pompiers qui arrivent quelques minutes plus tard mais ne parviennent pas à les réanimer. Peu de temps avant, les deux fillettes étaient allées dans leur chambre pour se reposer alors que toute la famille était réunie dans l’appartement.

Empoisonnées par leur mère ? Des sources de presse évoquent l’éventualité d’un empoisonnement des deux sœurs par leur mère, en cours de séparation avec son mari gendarme. « C’est une des hypothèses de travail », a indiqué une source proche de l’enquête. Deux autres personnes se trouvaient dans l’appartement de fonction au moment des faits.

Le père et des témoins interrogés. Le père des enfants, un sous-officier de la brigade de gendarmerie de Limonest, était dimanche en déplacement pour une épreuve sportive, précise-t-on de même source. Il a été entendu dans la nuit de dimanche à lundi par les enquêteurs ainsi que d’autres témoins. Le parquet de Lyon a ouvert une enquête pour recherche des causes de la mort, confiée à la section de recherches de la gendarmerie de Lyon. Les autopsies, programmées lundi, devraient apporter des éléments pour déterminer les circonstances exactes de ces morts.



Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.