Plusieurs millions de numéros de téléphone d’abonnés Facebook volés circulent en ligne

0
109

Des centaines de millions de numéros de téléphone qui sont liés à des comptes d’abonnés de Facebook ont été trouvés en ligne.

Selon ce que révèle TechCrunch, la base de données qui a été retrouvée contiendrait les informations de 419 millions d’internautes, dont 133 millions d’internautes des États-Unis, 18 millions d’internautes du Royaume-Uni et plus de 50 millions d’internautes du Vietnam.

La base de données était hébergée sur un serveur qui n’était pas protégé par un mot de passe et ainsi, elle était accessible à tous.

Il faut savoir qu’étant donné que les numéros de téléphone sont liés à des comptes d’usager, il est possible dans plusieurs cas d’avoir accès à davantage d’informations qu’un simple numéro de téléphone. 



Ainsi, il ne serait pas étonnant d’apprendre que cette base de données ait pu servir à des fins malicieuses.

C’est le tout dernier scandale de protection des données à frapper Facebook depuis la bourde désormais historique concernant Cambridge Analytica, où les données de 80 millions de comptes avaient été utilisées afin de compromettre les résultats des élections américaines en 2016.

Depuis Cambridge Analytica, de nombreux incidents ont remis en question les protocoles de sécurité des données personnelles chez Facebook.

Toutefois, le porte-parole chez Facebook, Jay Nancarrow, a précisé que la base de données en question semblait dater d’un bon moment déjà. Selon Nancarrow, les données ont été analysées et tout indique qu’elles auraient été subtilisées avant que Facebook procède à une refonte complète de ses protocoles de sécurité.

Le porte-parole ajoute qu’il n’y aucune raison de croire que la sécurité des comptes visés par cette fuite pourrait être compromise.

Il n’en demeure pas moins qu’on ignore toujours d’où proviennent ces données et ainsi, on ne sait pas s’il pourrait s’agir d’une fuite à l’interne ou d’un vol de données en provenance de l’extérieur.

Un suivi de cette histoire devrait nous en dire davantage au cours des jours à venir.

Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.