Personne ne croyait que ce pauvre petit chien survivrait, admirez ce qu’il est devenu aujourd’hui

0
4175

Quand Libre est arrivé à la SPCA de Lancaster le 4 juillet dernier, personne ne croyait que son nom était synonyme de liberté.

Le pauvre chien était dans un état lamentable!

Le vétérinaire ne savait même pas s’il allait survivre la nuit.

Libre était faible et sa peau sentait la pourriture. C’était comme s’il était en train de pourrir vivant.

Le chien ne pouvait même pas se tenir debout et son corps entier était une plaie béante.

C’est un éleveur qui avait laissé le chien à la SPCA, ce qui laissait supposer que d’autres chiens vivaient dans des conditions horribles.

Mais l’association ne pouvait que s’occuper de Libre pour le moment. Et ils voulaient faire tout ce qu’ils pouvaient pour l’aider.

Le premier vétérinaire avait suggéré aux bénévoles de faire euthanasier Libre, mais ils ont refusé.




C’est Guido, une jeune femme dévouée, qui a décidé de conduire le chien chez un autre vétérinaire.

Ce dernier a promis de tout faire en son pouvoir pour que le chien s’en sorte.

Et Libre s’est battu pour vivre.

Après avoir donné un traitement aux antibiotiques à Libre, le vétérinaire a découvert des vers sur la peau du chien.

Le vétérinaire a fait preuve de patience et s’est attaqué à un problème à la fois pour mener Libre sur le chemin de la guérison.

Après des jours de traitement, Libre pouvait enfin se tenir debout.

Bien sûr, il a eu des bons jours et des moins bons, mais son état de santé général s’améliorait.

Malgré des infections aux yeux, on pouvait voir la lumière dans le regard du chien.

Libre avait enfin toute l’attention qu’il souhaitait et qu’il méritait!



Sa guérison a été lente, mais il prenait du mieux chaque jour.

Il était important de le garder dans un environnement stérile à cause de ses nombreuses blessures.

Répondre

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.