Marseille : Un homme soupçonné de détrousser le week end des personnes âgées aux distributeurs de billets interpellé

0
225

Il a ainsi « gagné » entre 2 000 et 6 000 euros par week-end. Le préjudice total avoisine les 32 000 euros.

Un mode opératoire bien rodé. Un homme de 27 ans soupçonné de dérober les cartes bancaires des personnes âgées devant les distributeurs de billets, la plupart du temps avec un complice, a été interpellé, jeudi 17 mai, dans le 3e arrondissement de Marseille. « Lui ou son complice prétextait que sa propre carte bancaire avait été avalée pour détourner l’attention de la personne âgée. Puis il subtilisait sa carte bancaire après en avoir visualisé le code confidentiel », Jean-Daniel Dorent, commissaire de police et chef adjoint de la sûreté départementale du Rhône.Multi-récidiviste, cet homme a déjà fait en cumul six ans de prison pour les mêmes faits. Il est sorti de prison en juin. La police lui reproche d’avoir agi ainsi à 36 reprises dans la région lyonnaise, entre août 2017 et avril 2018, « toujours le dimanche et le lundi, jours de fermeture des banques ». Ainsi, « les victimes pensent que leur carte a été avalée par le distributeur, mais ne contactent leur banque que le lendemain », laissant le temps aux malfaiteurs de retirer des sommes, allant de 250 à 2 500 euros.

« Il en a fait son activité professionnelle »

Au total, le préjudice est évalué à près de 32 000 euros, soit entre 2 000 et 6 000 euros subtilisés par week-end, selon Jean-Daniel Dorent. « Il en a fait son activité professionnelle », estime-t-il. Trente-six cartes bancaires ont été dérobées. L’intéressé a reconnu l’intégralité des faits. Il a été placé en garde à vue pour vols aggravés et escroquerie à la sûreté départementale de Lyon. Il doit être présenté au parquet samedi 19 mai.

Son arrestation a été réalisée dans le cadre d’une enquête de la brigade de répression de la délinquance astucieuse au sein de la sûreté départementale du Rhône. Il s’agit d’une brigade qui s’occupe en priorité des escroqueries, des abus de confiances et des abus de faiblesse. Elle continue de mener des investigations pour rechercher ses complices.



Répondre

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.