Le théorème de Michel Cymes : « Si magnésium = énergie, manque de magnésium = léthargie »

0
406

Le médecin Michel Cymes nous parle d’un sel minéral très particulier : le magnésium. Deux Français sur trois en manquent. Dans ce cas, jetez-vous sur les aliments qui combleront cette carence.

Le magnésium est impliqué dans pléthore de fonctions, et ainsi dans l’activité de plusieurs centaines d’enzymes. Je le rappelle : c’est une substance qui intervient dans certaines réactions chimiques qui se passent dans nos cellules. Si l’enzyme n’existait pas, les réactions ne se feraient pas – ou trop lentement.

On peut faire alors la liste de tous les aspects de notre vie quotidienne où le magnésium joue un rôle. Quels sont-ils ? La qualité du sommeil, le processus de coagulation, la robustesse des spermatozoïdes (la fertilité), la régulation du rythme cardiaque, l’élasticité de nos artères. Pour assurer dans tous ces domaines, l’organisme a besoin de magnésium.

Comment savoir si on en manque ? Chaque jour, il est conseillé d’avaler 420 milligrammes pour les hommes et 360 milligrammes pour les femmes. Comme il est difficile de savoir si nous sommes dans les clous, il faut écouter son corps. Parce que votre corps vous parle.

S’il vous dit qu’il n’a envie de rien, qu’il se sent tendu, qu’il souffre de crampes, ou même de tremblements, c’est peut-être que vous manquez de magnésium. Même chose si vous avez l’impression d’avoir le cerveau qui fonctionne à deux à l’heure, si le stress ne vous lâche plus ou si vous collectionnez les petites infections.

Les excès de magnésium sont rares

Vous pouvez vous tourner vers les compléments alimentaires. Mais pourquoi ne pas mettre directement du magnésium dans votre assiette ? Il est dans les fruits de mer, les noix, les noix de cajou, les noisettes, les amandes, le soja, les céréales complètes ou le chocolat noir. Tous ces produits contiennent de bonnes doses de magnésium. Ils se doivent de figurer au menu de vos repas.

Dépasser les limites n’est jamais bon. Mais dans ce cas-là, vous êtes quand même à l’abri. Parce que les excès de magnésium sont extrêmement rares. Quand on est dans ce cas de figure, c’est que cela cache un autre problème.

Il se peut que vous ayez une insuffisance rénale, de l’hypothyroïdie, de l’hypocalcémie (c’est-à-dire que votre sang manque de calcium). Je vous renvoie à la liste des aliments que je vous ai indiqués, mais aussi à mon théorème. Il est simple, je viens de l’inventer : « Si magnésium = énergie, manque de magnésium = léthargie ».

Répondre

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.