Le cauchemar des agents immobiliers ! Vendre la maison d’un fumeur

0
383

Les maisons anciennement habitées par des fumeurs n’ont vraiment pas la côte.

C’est, en effet, un vrai casse-tête pour les agents immobiliers. Beaucoup de potentiels acheteurs sont indisposés par l’odeur persistante du tabac qui s’imprègne dans les murs, dans les tentures, ou dans les sols.

Non seulement c’est un signe de manque d’entretien, mais pire, la fumée dépose des résidus toxiques et cancérigènes néfastes pour la santé. Les enfants et les personnes âgées sont notamment les premiers exposés.

Ainsi, un sondage effectué en 2013 par la société Pfizer au Canada, auprès des agents immobiliers, a démontré que le prix d’une propriété baissait de 10 à 29% si ces anciens occupants étaient des fumeurs.

Même son de cloche venant des professionnels de l’immobilier concernant le cannabis. Un simple lavage des murs ne suffit pas pour enlever l’odeur, notamment si la personne qui a habité les lieux y a fumé pendant des années.

LA  SOUMISE AUX LOIS DU MARCHÉ

Mais le tabac et le cannabis sont-ils vraiment des freins à la vente d’une maison ? Théoriquement, oui, car les acquéreurs étudient les chiffres, les marges, la salubrité et l’environnement. Mais ce qui conditionne surtout la transaction, ce sont surtout les lois du marché.

Dans le cas d’un marché d’acheteurs, où il y a plus de propriétés en vente que d’acquéreurs, la maison qui sent la cigarette mettra du temps à trouver  un preneur, et devra nécessairement baisser son prix.

Par contre, dans un marché de vendeurs, où l’offre est moindre, les acheteurs n’auront pas d’autre alternative que de l’accepter. Alors oui, vous avez encore des chances de revendre votre maison si telle est votre cas.

DES ASTUCES POUR NE PAS RETENIR L’ODEUR DE FUMÉE DANS LA MAISON

Voici quelques conseils pour effacer définitivement les odeurs désagréables de tabac et de cannabis dans votre maison :

  • Aérez votre intérieur environ 10 minutes tous les jours
  • Lavez les murs, puis repeignez-les totalement
  • Pour le cannabis, l’idéal est de le consommer sous une forme comestible (bonbons, chocolat, thé, etc.). Si vous avez de l’herbe en stock, comme il dégage une odeur forte, enfermez-le toujours dans un récipient hermétique, comme un Tupperware.
  • Enfin, adoptez la solution la plus simple : fumez à l’extérieur



Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.