La fontaine de la place du Pin, à Nice, est à sec. Depuis un mois et demi, l’eau ne coule plus dans cette fontaine à la demande de commerçants «en raison d’une utilisation inadaptée qui générait des nuisances et des incivilités».

«Cette coupure, c’est bien. Tout le monde se douchait. Ils viennent et ils se déshabillent. Vous mangez et vous voyez quelqu’un à poil, ça me dérange», a expliqué Joe, serveur du Petit Napoléon, un restaurant situé en face de la fontaine. «Mais d’un côté, ça me dérange aussi qu’ils coupent l’eau parce qu’on s’en servait pour arroser les plantes et pour les animaux.»

Céline, qui gère la terrasse voisine, dit simplement voir à ses intérêts.

«Si j’étais clochard, je voudrais l’eau à la fontaine, mais je suis commerçante et je veux le calme. Chacun voit son intérêt, c’est normal», a-t-elle affirmé.

Christophe, un riverain de la place du Pin, ne comprend pas les réactions des commerçants. C’est lui qui a alerté sur la fermeture de l’eau.




«C’est un scandale. De quel droit les commerçants décident?, s’interroge-t-il. «L’eau, c’est très symbolique. C’est un bien public et c’est vital.»

Ronald, un serveur dans le café Per Leï, qui fait l’angle de la place, pense comme Christophe.

«C’est dégueulasse comme décision. L’eau c’est la vie, c’est pour tout le monde peu importe qu’on soit un SDF, un jogger, un enfant ou une mamie», a-t-il ajouté.

La ville se défend «d’avoir fermé la fontaine de la place du Pin pour éloigner les personnes sans domicile stable et dénonce une polémique indigne qui n’a pas lieu d’être».

«De nombreux riverains et commerçants de la place du Pin ont souhaité la coupure temporaire d’une seule fontaine sur une place requalifiée en raison d’une utilisation inadaptée qui générait des nuisances et des incivilités, y compris de la part de personnes disposant d’un logement», a défendu la mairie de Nice dans un communiqué.

«Une concertation plus large aura lieu dans les prochains jours afin de mettre en place une fontaine plus adaptée permettant uniquement l’hydratation et la boisson.»

L’élu d’opposition Patrick Allemand estime que cette décision nuit aux personnes les plus vulnérables.

«J’ai rappelé au maire de Nice que le plan qu’il a signé avec la Croix Rouge prévoit des mesures pour la protection des Niçois les plus vulnérables (enfants, seniors, sans domicile stable) et insiste particulièrement sur l’hydratation, donc l’eau», a-t-il écrit dans un communiqué.

«Le maire de Nice ne peut pas signer ce plan canicule et fermer en même temps les fontaines publiques insidieusement les unes après les autres.»



LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.