la présidente d’une association d’animaux jugée pour cruauté sur des chats ! la maison de l’horreur

0
779

Des dizaines de cadavres de félins avaient été retrouvés à son domicile en novembre dernier.

C’est à Biot dans les Alpes-Maritimes que débute toute cette affaire en novembre dernier. A cette époque, des bénévoles alertés par des riverains découvrent – sous le choc – une dizaine de cadavres de chats au domicile de la présidente de l’association Paradise Cats. Mais l’horreur ne s’arrête pas là. En plus des corps de ces chats, ce sont une centaines d’autres félins qui sont en souffrance, visiblement amaigris et dans un état de santé inquiétant.



Comment une telle situation a-t-elle été possible ? En fait, la présidente de l’association (qui recueille des chats abandonnés !) a été expulsée de son domicile et a abandonné tous les chats dont elle avait la charge. Seuls, les chats ont commencé à dépérir à petit feu.

Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.