la « gardav » consiste à tabasser un élève dans la cour de récré.

0
171

Jouer à la « gardav », c’est le dernier « jeu » à la mode dans les cours de récréation. Il consiste à frapper un jeune pour « le faire parler ». Un adolescent de 12 ans, Amine, élève de 5e à Roubaix (Nord), en a été la victime.

Il s’agit d’un « jeu » qui est apparemment très à la mode dans les cours des collèges…

La « gardav », pour « garde à vue », consiste à frapper un élève choisi au hasard par les « meneurs » de l’établissement. Les coups sont censés le « faire parler ». S’il s’exécute, les coups redoublent.

C’est ce qui est arrivé jeudi dernier à un adolescent de 12 ans, Amine, en 5e à la cité Baudelaire de Roubaix.

Le garçon se changeait avec ses camarades dans les vestiaires après un cours de sport quand il a subi un tabassage en règle, furtif et violent. 

Huit jours d’ITT

Prévenu par la direction de l’école, le père d’Amine passe récupérer son fils pour l’emmener à l’hôpital. Souffrant de contusions multiples et d’un traumatisme psychologique, les médecins lui délivrent huit jours d’ITT (incapacité totale de travail). Il ne remettra les pieds au collège qu’après les vacances scolaires.

« Personne n’avait pris la peine d’appeler les secours, Amine aurait pu avoir un traumatisme crânien » dénonce sa soeur.



« Au collège, on est censé être en sécurité »

Une plainte a été déposée par la famille et la police est intervenue après que deux « meneurs » ont été identifiés. Ils sont convoqués à un conseil de discipline.

« Deux élèves sont concernés mais Amine a été frappé par au moins sept personnes, qu’en est-il des autres ? » demande sa soeur, qui ajoute : « Au collège, on est censé être en sécurité. Ce qui est arrivé à mon frère montre que ce n’est pas le cas ».

En octobre 2017, le jeu de la « gardav » était relaté dans Le Parisien : un adolescent de 14 ans avait été « lacéré à huit ou neuf reprises de coups de cutter » dans une cave d’une cité d’Orvault (Loire-Atlantique) lors de ce « rite initiatique »…

Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.