La CAF de Dordogne suspend ses aides aux maisons de quartier ouvertes plus tard pendant le ramadan

0
472

La Caisse d’allocations familiales (CAF) de Dordogne a décidé de suspendre l’agrément et les financements qu’elle octroie à deux maisons de quartier de Bergerac, rapporte France Bleu Périgord, lundi 4 juin. L’organisme public reproche à la ville d’ouvrir les centres de la Brunetière et « Germaine Tillon » jusqu’à 1 heure du matin pendant la période du ramadan, constituant une rupture des principes de neutralité et de laïcité, selon elle.

Le directeur de la Caisse d’allocations familiales de Bergerac, Michel Beylot, en a informé le maire de la commune, Daniel Garrigue, au cours de la semaine écoulée. Le maire Daniel Garrigue « ne comprend pas cette décision » qui concerne ces centres situés dans les quartiers de La Catte et de Naillac, à Bergerac. Selon l’élu ouvrir ces lieux situés dans des quartiers prioritaires où la population musulmane est importante représente une simple mesure d’ordre public.

La religion n’a rien à voir avec cela. On s’adapte aux habitudes des gens durant cette période.

« Pendant cette période, les gens mangent plus tard et sortent plus tard en soirée », commence par expliquer Daniel Garrigue. L’élu poursuit en avançant que « cela posait parfois des problèmes de tapages nocturnes ».



Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.