La Belgique veut imposer un permis pour détenir un animal

0
2350

Une grande avancée pour les droits des animaux.

C’est une nouvelle assez insolite qui a été annoncé en Belgique, un projet de loi est en train d’être étudier pour que les futurs propriétaires d’animaux aient un permis les autorisant à en avoir possession.

C’est le quotidien 20 minutes qui rapportent cette nouvelle qui pourrait en surprendre plus d’un. La Belgique est en train d’étudier un projet de loi pour que les futurs propriétaires d’animaux aient un permis les autorisant à en avoir possession. Le média rapport que le gouvernement wallon a déjà adopté le Code du bien-être animal il y a quelques jours afin d’assurer plus de protection aux animaux.




20 minutes explique également qu’une fois cette réglementation entrée complètement en vigueur, chaque individu voulant devenir propriétaire d’un animal devra obtenir un permis lui autorisant de posséder un animal. D’après ce que 20 minutes explique, l’abandon et la maltraitance seront notamment interdits et donc puni par la loi.

Wikipédia rappelle que « le bien-être animal est une notion associée au point de vue selon lequel toute souffrance animale inutile devrait être évitée. La notion concerne l’amélioration de la condition animale dégradée par l’utilisation et l’exploitation des animaux par les êtres humains. Les britanniques sont les précurseurs du bien-être animal désigné par « animal welfare » qui va bien au-delà de la notion de « bien-traitance ». Ce point de vue s’applique avant tout aux animaux domestiques qu’ils soient exploités comme source de nourriture, comme source d’autres produits animaux, comme force de travail, comme objets de recherche biologique ou encore comme animaux de compagnie ».



20 minutes rapporte également que c’est maintenant au Parlement de Wallonie d’adopter le texte avant que ce dernier entre en vigueur. Une fois cela fait, le média raconte que les cas de maltraitance les plus intenses seront punis de manière exemplaire. Cela fait écho à ce qu’on peut lire sur Wikipédia où on peut apprendre que « contrairement aux partisans des droits des animaux, les défenseurs du bien-être animal préfèrent mettre l’accent sur la moralité de l’action (ou inaction) de l’humain vis-à-vis de l’animal et non sur le statut, philosophique ou juridique de ce dernier. Pour cette raison, les organisations de défense du bien-être animal utilisent parfois le mot humain dans leur nom ou dans l’affirmation de leur point de vue ».

Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.