Koh-Lanta Agression sexuelle : Retour­ne­ment de situa­tion dans le passé judiciaire d’Eddy G, il aurait déjà été « condamné pour agression »

0
1350

Nouveau retour­ne­ment de situa­tion dans le scan­dale qui touche Koh-Lanta. Le tour­nage de la 19e saison de l’émis­sion phare de TF1 a vu son tour­nage être inter­rompu suite à une accu­sa­tion d’agres­sion sexuelle. La candi­date Candide Renard a en effet porté plainte contre Eddy G, un autre parti­ci­pant, qui nie les faits qui lui sont repro­chés. Arrêté lundi à sa descente de l’avion à l’aéro­port de Roissy-Charles-de-Gaulle, l’homme de 33 ans aurait un passé judi­ciaire « compliqué » selon Benja­min Castaldi.

« Quand on fait un casting de télé-réalité ou un casting tout court on se renseigne sur les candi­dats, on inter­roge le casier judi­ciaire (…) il semble­rait que le Eddy en ques­tion ait un passé très compliqué avec la justice » a déclaré le chro­niqueur sur la plateau de Touche pas à mon poste avant d’appor­ter quelques préci­sions. « Il semble­rait que son passé judi­ciaire ne soit pas du tout net et qu’il a déjà été condamné pour agres­sion donc que son casier n’est pas vierge du moins pour le volet 1, le plus impor­tant. Les volets 2 et 3 étant pour les affaires plus légères » a-t-il expliqué avant de préci­ser qu’il employait le condi­tion­nel et qu’il aurait plus d’infor­ma­tions à appor­ter prochai­ne­ment. Une infor­ma­tion judi­ciaire a été ouverte par le parquet pour faire toute la lumière sur les évène­ments.

Futur papa, Eddy G a été remis en liberté après quatre heures de garde à vue. Selon son avocat, son client a été « blan­chi ». « Mon client a retrouvé la liberté sans qu’il y ait la moindre pour­­suite à son égard. C’est à la suite de la confron­­ta­­tion de ses expli­­ca­­tions à la version de la plai­­gnante qu’il a été remis en liberté, donc là, il n’existe aucun soupçon à l’encontre de mon client » a souli­gné Maître Jéré­mie Assous. Reste à savoir si le témoi­gnage des autres candi­dats et le passé judi­ciaire du présumé agres­seur vien­dront ternir l’image de l’aven­tu­rier.



Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.