Handy un berger Australien jeté par la fenêtre, s’écrase au sol 7 mètres plus bas

1
4066

Un berger australien, resté seul avec d’autres animaux de compagnie dans un appartement, a été retrouvé quelques heures plus tard, gisant dans son sang, les pattes avant brisées, 7 mètres plus bas. Que s’est-il passé ?

Guy Pousseler rentrait du restaurant avec sa mère et un copain samedi dernier vers 14 h. Le trio allait reprendre son installation dans son nouvel appartement à Raon-l’Étape. Il résidait jusque-là à Laronxe, près de Lunéville dans les Vosges.




Il reçoit alors un message Facebook sur son téléphone. Handy, son berger australien de 8 ans, figure en photo de profil sur son compte. Une voisine vient de le trouver, couché devant l’immeuble où le plâtrier de 28 ans vivait avec sa mère et sa sœur, dans un appartement situé au 1er  étage, 7 mètres plus haut. « Mon chien avait l’air mal en point, m’a-t-elle dit après un second passage », explique le maître. Des personnes de la rue s’étaient attroupées autour de l’animal qui pleurait. « Un voisin et un ami l’ont conduit à la clinique vétérinaire de Lunéville. Je les ai rejoints là-bas. Quand j’ai vu Handy, je n’ai pas osé le toucher. Il avait du sang au niveau de la gueule, du cou et des pattes avant ». Vers 16 h, le vétérinaire lui laisse peu d’espoir. Deux choix étaient possibles : l’opération (une intervention à plus de 3 000 € sans avoir la certitude que le chien puisse marcher à nouveau) ou l’euthanasie. Le spécialiste animal a conseillé la seconde solution, celle suivie par Guy Pousseler.

Que s’est-il donc passé dans l’appartement pour que ce chien, apprécié de tout le voisinage, trouve la mort ? Pour le maître du chien, Handy aurait été jeté par la fenêtre de sa chambre par un ou des individus qui se seraient introduits dans l’appartement. La fenêtre de la cuisine était restée ouverte et était facilement accessible par le toit du préau de l’école, mitoyen. « J’ai prévenu les gendarmes. Je ne peux pas porter plainte car il n’a pas eu d’effraction dans l’appartement ». Rien n’a été dérobé, une chaise aurait été déplacée et quelques affaires bousculées. « L’un des chats de ma mère ne veut plus retourner dans cette pièce et reste caché depuis samedi dernier. Il a l’air traumatisé. »

Trois individus repérés

Quant à l’idée que le chien se soit défenestré seul, son maître la réfute. « La fenêtre de ma chambre a été retrouvée grand ouverte alors qu’elle était entre-baillée quand je suis parti. Mon chien était à plusieurs mètres des escaliers de l’immeuble comme s’il avait été jeté. Le vétérinaire est d’accord avec cette hypothèse », annonce le maître qui a été mis sous antidépresseur pendant quelques jours après le drame.

Des voisines auraient aperçu trois hommes, âgés de 25 à 30 ans, près d’une grange donnant accès au préau dans la tranche horaire des faits. Guy Pousseler va à la rencontre des gens du secteur dont « beaucoup sont indignés » et mène l’enquête. Il veut savoir qui s’en est pris à Handy.



1 COMMENTAIRE

  1. Peine de mort pour ces bâtards, ah oui c est vrai la peine de mort, n est plus d actualité en FRANCE et c est bien dommage
    Prison directe minimum 2 ans fermes et très grosses amende et surtout qu ils passent entre les mains de leurs co détenus (la plupart des prisonniers adorent les animaux), j espère qu ils vont leur faire payer leur cruauté
    Pauvre chien qu est ce qu’a dû Souffrir !!! C est honteux RIP petit loulou

Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.