Guatemala : Une éruption volcanique fait des dizaines de morts en les figeant sur place.

0
678

Au Guatemala, une éruption volcanique a fait au moins 69 morts, en plus d’avoir fait plusieurs blessés.

Selon les autorités, il s’agirait de la plus violente éruption du genre à s’être produite en Amérique centrale depuis 40 ans.

C’est dimanche que l’explosion a eu lieu, provoquant ainsi une coulée de lave en fusion d’une longueur de plus de 8 km.

Suite à l’éruption, un épais nuage de cendre s’est formée au-dessus des régions avoisinantes dont la capitale Guatemala qui est située à une quarantaine de kilomètres du volcan ainsi qu’une ville coloniale touristique nommée Antigua.

Lundi, une nouvelle explosion avait lieu, provoquant ainsi un glissement de terrain sur le flanc sud du Fuego.

Ce deuxième incident a provoqué de nouvelles évacuations.

L’agence nationale de la gestion des catastrophes (CONRED) indiquait lundi qu’on estime que les deux catastrophes ont touché plus de deux millions d’individus.

Le porte-parole de la CONRED a aussi expliqué que les recherches à El Rodeo avaient dû être interrompues lundi en après-midi en raison des pluies trop fortes.

Selon les autorités, il y a encore très peu de victimes qui ont pu être identifiées jusqu’ici.

Un journaliste de Reuters a rapporté qu’un périmètre de sécurité de 8 km avait été érigé autour de la zone d’éruption.

Sinon, le vulcanologue Gustavo Chigna a dressé un portrait peu encourageant de la situation à la radio guatémaltèque: « Le paysage du volcan est bouleversé, tout est complètement détruit. »

Fuego culmine à 3763 mètres d’altitude et il s’agit de la deuxième éruption à s’y produire depuis le début de l’année.

Lors de la première éruption, ce sont les localités d’El Rodeo, Alotenango et San Miguel los Lotes qui ont été touchées.



Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.