Gard : ensemble depuis… le premier jour de leur vie

0
246

Dans un an, ils se marient. Mais Oriane et Jérémy étaient déjà dans la même chambre, le jour de leur naissance.

Oriane Agnely et Jérémy Mercier vivent ensemble depuis neuf ans. Elle a vécu une partie de son enfance en Haute-Loire, avant de rejoindre le Gard, et Alès pour les années lycée. Lui a grandi en Cévennes. Ils se sont rencontrés au lycée Jean-Baptiste-Dumas, ont un peu flirté, puis se sont vraiment mis en couple à 17 ans et des pâquerettes. Jusqu’ici, rien que du classique.

Là où cette histoire d’amour est exceptionnelle, c’est qu’Oriane et Jérémy se connaissent depuis la plus tendre enfance. Plus exactement depuis le jour de leur naissance : un 26 décembre 1992. « Moi, je suis née aux alentours de 4 h-4 h 30, dit Oriane. Jérémy vers 12 h 30, je crois. Tous les deux à la clinique Bonnefon d’Alès. Et on nous a mis dans la même chambre. »

Quinze ans sans se voir

Le personnage clé de cette histoire s’appelle Joëlle Turc. Elle est la voisine de la grand-mère d’Oriane. Ce même mois de décembre 1992, Joëlle rend visite au petit Jérémy, dont elle est la grand-tante. La voyant arriver, la mère d’Oriane s’étonne, elle qui avait accouché sans en toucher mot à personne. « Elle lui a répondu qu’elle n’était pas là pour moi, raconte Oriane, mais pour voir Jérémy. »

Une fois sortis de la maternité, les deux bébés vivent chacun leur vie. Jérémy à Alès. Oriane en Haute-Loire, où son père, Daniel Agnely, pompier professionnel, est en poste. « On y est restés jusqu’en 1998, puis on est ensuite retournés dans le Gard, à Roquemaure, Saint-Hippolyte-du-Fort, et enfin La Grand-Combe », explique le major Agnely.



Quand Oriane arrive à La Grand-Combe, c’est l’été. On est en 2007 et elle s’apprête à rentrer au lycée Jean-Baptiste-Dumas (JBD) d’Alès. Elle croise alors à nouveau Joëlle Turc : « Elle me dit : “Tu vas à JBD ? Mais tu vas peut-être croiser ton jumeau alors…” Je ne savais pas de qui elle parlait. »

Retrouvailles au lycée

En seconde, Jérémy et Oriane ne sont pas dans la même classe. « Mais mon meilleur ami était dans la sienne, raconte Jérémy. Il savait qu’on était nés le même jour. Il me l’a présentée. » Jérémy et Oriane se rencontrent, fréquentent la même bande d’amis. L’amour fera le reste.




Aujourd’hui, Jérémy et Oriane vivent à Istres (Bouches-du-Rhône). Lui est technicien métallurgiste, elle opticienne. Ils ont annoncé à leurs parents leur intention de se marier l’année prochaine. « Je me suis dit que c’était le bon moment pour raconter leur histoire, quelques jours avant la Saint-Valentin. Même s’ils aiment rester discrets », sourit le major Agnely, qui a contacté la rédaction de Midi Libre.

Leur rencontre est-elle le fruit du hasard ou y a-t-il eu un joli coup de pouce du destin ? Oriane et Jérémy optent pour la deuxième hypothèse. « Il y a peut-être quelque chose qui fait qu’on s’est rencontrés… » Une prédestination, en somme. Et le sentiment, quelque part, de s’être toujours connus.

Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.