Face aux abandons d’animaux, des refuges SPA saturés ont recours aux listes d’attente

0
532

Au refuge SPA de Colmar, le nombre d’animaux abandonnés a augmenté de 110% en 5 ans.

Chaque année, la SPA le répète, et c’est pourtant chaque année la même galère. Les Français continuent d’abandonner leurs chats, chiens et nouveaux animaux de compagnie (NAC), avec un pic pendant l’été. Avec plus de 100.000 animaux abandonnés par an, dont 60.000 pendant la période estivale, les lieux d’accueil se retrouvent saturés. En juin dernier, la SPA a d’ailleurs octroyé le titre de « championne » d’Europe des abandons à la France. 




Refuges saturés

Au refuge des Orphelins d’Aunay-sur-Odon, dans le Calvados, les 49 places pour chiens ont bien vite été remplies, rapportait fin juillet La Voix Le Bocage. A Forbach, l’antenne SPA accueille plus de 80 chats et près de 50 chiens et est saturée, indiquait Le Républicain Lorrain le 5 août. Celle de Rennes accueillait début août 80 chats pour une capacité d’accueil de 50. L’écho persiste au fil des départements. 

Certains refuges ont même mis en place une liste d’attente: pas pour les adoptions, non, pour les abandons. Le phénomène n’est pas nouveau: la SPA de Compiègne y avait déjà recours en 2010

« Nous avons une liste d’attente pour les abandons. Dès qu’une place se libère, on prévient le propriétaire qui veut abandonner son animal pour qu’il vienne nous le ramener. On en est à ce point-là », explique au micro de BFMTV Pierre Owczarski, président du refuge SPA de Colmar, dans le Haut-Rhin. 

Ici, le nombre d’animaux abandonnés a augmenté de 110% en 5 ans. C’est aussi compliqué pour les bénévoles, qui doivent gérer les humains en plus des animaux. 

« Les gens ne comprennent pas quand on n’a pas de place dans le refuge »

« Les gens sont souvent agressifs. Ils ne comprennent pas par exemple quand on n’a pas de place dans le refuge et qu’il y a une liste d’attente », déplore Yvonne Patoor.

« L’usage des box est détourné par les gens qui n’osent pas venir à l’accueil abandonner leurs animaux car ils ont peur d’être jugés et y mettent leur chien dans la nuit pour les abandonner, soit avec un mot soit avec rien du tout », regrette aussi Nathalie Zimmermann, en charge de la fourrière SPA. 

Sans les coordonnées du propriétaire, les animaux doivent alors faire un passage obligatoire par la fourrière pendant 10 jours, avant de pouvoir être adoptés par une nouvelle famille.

Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.