Diesel : deux millions d’automobilistes pris au piège dans le Grand Paris

0
335

Double peine pour les propriétaires de véhicules diesel : bientôt interdits de circulation à Paris et probablement dans 80 communes autour de la capitale, ils ne bénéficient aujourd’hui d’aucune aide à la conversion pour acheter un véhicule propre.

L’heure du diesel a sonné ! Trop polluant, devenu indésirable sur les routes franciliennes et surtout à Paris, le voilà bon pour la casse. En tout cas, dans le discours officiel.

Pas plus tard que l’année prochaine, les Crit’Air 4 vont se voir fermer les portes de la capitale. La fin du diesel est, elle, prévue intra-muros pour 2024. Et d’ici 2020, les véhicules estampillés Crit’Air 3, 4 ou 5 pourraient bien être interdits dans un périmètre à l’intérieur de la boucle de l’A86, soit 80 communes.

Si la mesure n’est pas actée, les élus de la Métropole du Grand Paris (MGP) y travaillent activement : « Il y a une urgence sanitaire et nous le ferons le plus tôt possible », assure Daniel Guiraud, maire (PS) des Lilas (Seine-Saint-Denis) en charge de l’environnement à la MGP.



Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.