Démission du PDG de «La Provence» à cause de faux billets pour OM-Atlético

0
462

Jean-Christophe Serfati avait monté une opération avec des billets qui n’étaient pas réglementaires.

La défaite de l’Olympique de Marseille, mercredi, en finale de la Ligue Europa de football, lui coûte sa place : Jean-Christophe Serfati, PDG de «La Provence», a remis sa démission, rapporte «le Figaro»ce jeudi.

Le patron du journal marseillais a commis l’erreur d’avoir recours à une agence non agréée par l’UEFA (Union européenne de football association) afin d’obtenir 80 billets pour le match de l’OM contre les Espagnols de l’Atlético Madrid.

Le but était, en s’appuyant sur la régie publicitaire du journal, de fournir des places à des annonceurs pour des sommes allant de 6 900 € (2 places) à 30 000 € (6 places). Ces annonceurs devaient alors publier des publicités dans «la Provence».

Ce dernier point à lui seul contrevient aux règles de l’UEFA, qui interdit l’utilisation des billets «dans le cadre de toute publicité».

Bernard Tapie a déposé plainte

Les 80 personnes ont été refoulées à l’entrée du stade, 40 autres ont pu y accéder. Ceux qui n’ont pas pu accéder aux tribunes ont passé la soirée dans un restaurant lyonnais (le match avait lieu en banlieue de Lyon) et ont reçu une invitation au circuit du Castellet.

Franz-Olivier Giesbert assure l’intérim à la tête du journal. Bernard Tapie, propriétaire de «La Provence», parle d’une «imprudence». «Ce n’est pas un drame, mais c’est dommage». Il a déposé plainte contre l’agence qui a vendu les billets non utilisables.



Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.