Criblée de plombs de chasse, la pauvre chatte Loulie perd un œil !

0
316
La chatte Loulie blessée, avant son opération

En Isère, une jeune chatte a été retrouvée par ses maîtres en état de choc, sévèrement blessée à la face par des plombs de chasse. L’animal a perdu son œil et une partie de sa joue. Une plainte a été déposée, et la Fondation 30 Millions d’Amis s’est constituée partie civile pour que cet acte odieux ne reste pas impuni.

Bouleversant… Secourue dans la rue par les pompiers quelques semaines après sa naissance puis sauvée de l’euthanasie par des maîtres aimants, la chatte Loulie, âgée d’un an, a été défigurée par des plombs près de son domicile situé à Estrablin (38). Jean-Marc, son maître, qui s’est confié à 30millionsdamis.fr, soupçonne un tir de chasseur – les faits ayant eu lieu moins de 2 semaines après l’ouverture de la chasse, qui se déploie généralement dans les champs avoisinants : « Les chasseurs considèrent les chats comme des nuisibles, qu’ils accusent de faire fuir leurs proies et d’entrer en compétition avec eux, affirme-t-il. Je les ai toujours entendus dire qu’ils détestaient cet animal. »



« Des lésions compatibles avec un coup de fusil »

C’est devant leur porte que les maîtres de Loulie l’ont retrouvée au petit matin… en état de choc. Prise en charge en urgence, la chatte souffrait de « multiples plaies traumatiques de la face, truffe, chanfrein, dents, sinus, œil gauche [nécessitant] deux heures de soins continus sous anesthésie », précise le rapport vétérinaire, concluant que « l’ensemble des lésions observées sur cet animal sont compatibles avec des plaies causées par un coup de fusil ». En attendant une opération pour lui retirer son œil perforé ainsi que les tissus nécrosés de sa babine, Loulie a été restituée à sa famille : « Après s’être réfugiée dans des coins tranquilles, elle est peu à peu revenue vers nous, relate Jean-Marc avec émotion. Elle est costaud, c’est une guerrière ».

Si les personnes présentes dans la maison le dimanche au moment des faits ont entendu des coups de feu, aucun témoin direct ne s’est pour l’instant manifesté. Tentant de s’informer auprès de l’association de chasse du village, le maître de Loulie s’est heurté à des discours contradictoires : « Le vice-président a évoqué une dizaine de cas similaires à proximité, tandis que le président a démenti de façon agressive », témoigne-t-il.

La Fondation 30 Millions d’Amis partie civile

Le même jour, à Lunel dans l’Hérault, la chienne Belle a reçu 50 plombs de fusil, son maître suspectant lui aussi les chasseurs. « Il m’est arrivé de croiser un chasseur dont l’arme n’était pas déchargée de façon visible [une obligation en cas de rencontre avec des promeneurs, NDLR], un autre qui ne portait pas de gilet réfléchissant… Je ne les mets pas tous dans le même panier, mais il y a des brebis galeuses », se désole le maître de Loulie, qui a porté plainte auprès du commissariat de Vienne (38). La Fondation 30 Millions d’Amis, qui s’est portée partie civile, demande l’interdiction de la chasse le dimanche, réclamée par 84 % des Français (sondage 30 Millions d’Amis /Ifop, 2019).

Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.