Climat une réaction en chaîne irréversible pourrait transformer la Terre en véritable fournaise

0
455

Ce n’est pas la première fois que les spécialistes de l’environnement lancent un tel message d’alarme et au fil des années, même leurs prévisions les plus pessimistes semblent se concrétiser. Les dernières nouvelles à ce sujet sont plus inquiétantes que jamais, car on craint maintenant que la Terre atteindra bientôt un point de rupture qui pourrait déclencher une réaction en chaîne catastrophique.

Si le cri d’alarme des spécialistes en environnement se fait à nouveau entendre, c’est en raison d’une étude publiée dans le Proceedings of the National Academy of Sciences dans laquelle des chercheurs internationaux ont fait part de prévisions extrêmement troublantes.




Selon ce que rapportent les chercheurs qui ont mené cette nouvelle étude, tout porte à croire qu’un effet domino pourrait se produire d’ici quelques décennies, faisant ainsi en sorte que la température sur Terre subirait une telle augmentation qu’elle en deviendrait insupportable. Pour ajouter aux inquiétudes des chercheurs, même si l’humanité parvenait à atteindre l’objectif fixé par l’Accord de Paris en limitant la hausse des températures à 2°C par rapport aux niveaux préindustriels, il est envisageable que ce troublant effet domino se produise.

Quant à ceux et celles qui oseraient remettre en question ces prévisions sinistres des spécialistes du climat, ceux-ci ont malheureusement plusieurs éléments de preuve qui appuient leurs théories. À titre d’exemple, la fonte éventuelle des calottes polaires, les forêts qui sont décimées et la hausse continuelle des gaz à effets de serre forment un cocktail mortel qui pourrait contribuer à accélérer ce réchauffement aux conséquences fatales.

Cette importe étude sur les changements climatiques a été menée par des chercheurs de l’université de Copenhague, de l’Université nationale australienne et de l’Institut de recherche de Potsdam.

Les chercheurs qui ont mené l’étude affirment qu’une dizaine de facteurs pourraient causer une réaction en chaîne en trois temps. En d’autres mots, on craint la destruction de la calotte glaciaire recouvrant la terre de l’Antarctique ouest et du Groenland, des glaciers des Alpes et de la Grande barrière de corail en raison des puits de carbone affaiblis, des forêts qui rétrécissent et d’une hausse des températures comprises entre 1 et 3°C.



Il reste un très mince espoir afin de sauver l’humanité, or cela exigera que les activités humaines effectuent un changement drastique dès maintenant en s’assurant d’une « meilleure gestion des sols, des pratiques agricoles plus respectueuses de l’environnement, la protection des terres et des côtes ou encore le développement de techniques de capture du CO2, planter des arbres et arrêter la déforestation ».

Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.