Chat massacré dans l’Hérault, à Cournonsec : Appel à « une sanction exemplaire »

0
2194
Prince (à gauche)
La SPA va se porter partie civile. Le jugement est prévu en septembre au tribunal de grande instance de Montpellier.

Il y a quelques jours, le drame avait défrayé la chronique à Cournonsec et ému bien au-delà de la commune. Car dans le village situé à l’ouest de Montpellier, un jeune chat aurait été massacré à coups de pelle par un sexagénaire qui l’avait trouvé dans son jardin.

Prince (à gauche)

Dans quelques semaines, le suspect devrait être présenté devant le tribunal correctionnel de Montpellier où l’affaire, qui a été requalifiée, sera jugée pour actes de cruauté sur cet animal.

La SPA devrait se porter partie civile pour ce jugement pénal et le propriétaire de l’animal, qui a déposé la plainte auprès de la gendarmerie de Saint-Jean-de-Védas, sera présent dans le prétoire.

Appel à « une sanction exemplaire »

Maître Pierre Paliès représentera la Société protectrice des animaux. L’avocat, qui vient d’être saisi ce jeudi, réagit : « à l’évidence, l’acharnement avec une pelle sur un chat qui provoque jusqu’à, semble-t-il, sa décapitation ne peut en aucun cas être considéré comme un homicide involontaire ou volontaire mais comme un acte de cruauté (envers un animal). Ces actes relèvent du tribunal correctionnel. »

Le conseil de la SPA de Montpellier précise qu’il attend de ce jugement « une sanction exemplaire. Il est absolument inadmissible que des gens se comportent de cette façon-là. Ce comportement doit être sanctionné très sévèrement. »

L’audience est programmée mercredi 12 septembre au tribunal de grande instance de Montpellier.

Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.