Charles Aznavour n’est pas mort dans son sommeil !!!

0
5095

Le parquet de Tarascon a précisé ce mardi que la cause de la mort du chanteur était bien «naturelle»: il a succombé après une insuffisance cardio-respiratoire. Le jardinier de la maison l’a retrouvé dans son bain lundi matin. Sa famille vient d’annoncer qu’elle s’opposait à un hommage national.



Personne n’a attenté à la vie du Grand Charles. C’est bien la vieillesse la coupable, et elle a pris son temps. L’autopsie, commencée ce lundi à 10h30 au CHU de Nîmes, vient de livrer ses résultats: le musicien est décédé d’un problème cardio-respiratoire causé par une œdème aigu pulmonaire.

Le procureur de Tarascon, Patrick Desjardin a annoncé dans un communiqué que l’œdème se révélait être au-dessus de toute «ressource thérapeutique». Une façon de confirmer la mort naturelle de la célébrité. Le corps de Charles Aznavour a été retrouvé «allongé dans la baignoire de sa salle de bains». L’œdème pulmonaire, une accumulation d’eau dans les poumons, n’est pas lié à une noyade pour autant. Simplement, lorsque le cœur devient fragile, les organes respiratoires n’accomplissent plus efficacement leur travail.

Le corps de l’artiste a été remis à sa famille. On ne sait pas pour l’instant où sera enterré le grand chanteur. Selon RTL, ses proches ne sont pas favorables à la tenue d’un hommage national, évoqué par plusieurs personnalités. Émue, une voisine de Charles Aznavour avait avoué qu’elle serait heureuse de voir son idole reposer à Mouriès pour l’éternité.

Hier encore, une journée ordinaire

Un proche de la famille du chanteur retraçait lundi la dernière journée du défunt: «Charles a déjeuné dimanche au restaurant Le Vieux Four, à Mouriès. Il a bu son verre de vin, tout allait bien. Ce lundi matin, c’est son jardinier qui l’a retrouvé décédé, chez lui, dans sa salle de bains.»




Chez lui, c’était le bourg de Mouriès dans les Alpilles. Un coin des Bouches-du-Rhônes où le chanteur avait élu domicile depuis une trentaine d’années. Il chérissait son domaine, ses oliviers qui lui donnaient une belle huile d’olive, et la beauté de la Provence.

Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.