« Box minceur »: 60 Millions de consommateurs dénonce les risques de carences et « l’effet yo-yo »

0
645

Les « box minceur », ces repas préparés prêts à consommer font fureur. Mais attention au retour de bâton, prévient 60 Millions de consommateurs. Et sur le long terme, gare aux carences.

« Avec Comme j’aime, j’ai perdu 28 kilos! » La publicité, dans son rôle, vante l’efficacité des « box minceur », ces menus où il n’a rien d’autre à faire que de réchauffer les plats et les consommer. Mais gare au retour de flamme, prévient l’association 60 millions de consommateurs. Régime box, Kitchendiet, Dietbon, Très bien merci, les box font florès avec toujours une même recette: une nourriture censée être plus équilibrée et un apport calorique drastiquement diminué.

La logique comptable des calories produit son premier effet: ça marche. Depuis sept semaines, Christine suit ce régime qui lui impose ces repas tout faits. Résultat: moins 12 kilos en à peine deux mois. Mais bien qu’elle soit satisfaite de son régime, Christine craint « l’effet Yo-yo ».

« J’ai un peu peur de la fin du régime et de la reprise du poids. Mais je pense qu’on apprend à manger moins. Ce qu’on nous sert, c’est suffisant. Alors que sans régime, on se resserre et là c’est plus utile », expose à BFMTV Christine.

60 millions de consommateurs a donc passé au crible cinq marques de box minceurs. Conclusion: des repas qui font donc bel et bien maigrir, mais avec une moyenne de 800 calories par jour, la ration reste très insuffisante.

« Pas anodin au niveau cardiaque »

Pour Patricia Chairopoulos, journaliste à 60 millions de consommateurs spécialiste de l’alimentation: « On est affamé et dès que le régime s’arrête, le cerveau en registre et on va remanger davantage, on va reprendre les kilos voir en gagner de supplémentaires. »

Alexandra Retion, nutritionniste et auteure de plusieurs ouvrages consacrés au sujet d’une alimentation plus équilibrée confirme. « 800 kilocalories par jour c’est trop peu. Dès que vous allez arrêter, vous avez eu tellement de privations que votre corps va se venger », prédit-elle.

Si le succès de ces box s’explique par leur praticité, elles ne sont en rien une recette miracle. La vraie voie pour s’en sortir, explique Alexandra Retion est de  » manger équilibré et de faire de l’activité physique ».

Autre enseignement, la composition douteuse de ces préparations: peu de protéines, trop de sel et des collations souvent trop sucrées. Sur le long terme, ces régimes peuvent être dangereux.

« Au niveau cardiaque, ce n’est pas anodin. Les régimes ont été dénoncés par les autorités médicales, ce n’est pas pour rien. Sur le long cours, l’organisme n’est pas fait pour subir des restrictions caloriques », dénonce Patricia Chairoupoulos.

Enfin, ces cures ont un coût élevé, de 110 à 170 euros la semaine selon la formule choisie.



Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.