Attention, les radars superpuissants arrivent

0
571

Des colonnes de quatre mètres de haut. Des caméras haute résolution. Une capacité à flasher simultanément 32 véhicules… Ces machines devraient être homologuées dès novembre.

Ringardes les premières cabines grises apparues sur le bord des routes voilà maintenant quinze ans. Voici la Tourelle. Un radar nouvel génération aux capacités surdimensionnées, aux mensurations imposant le respect.



Positionnée prochainement le long des routes, sur des poteaux à plus de quatre mètres de hauteur, la « bête » possède une caméra haute résolution à 36 millions de pixels (la plus haute résolution disponible sur le marché) et des flashs de nouvelle génération permettant de lire parfaitement les plaques.

Cette précision permet donc à la Tourelle de contrôler la vitesse de trente-deux véhicules en même temps. Ses capacités hors normes lui offrent aussi la possibilité de sanctionner les feux rouges brûlés, les dépassements interdits, le non-respect des distances de sécurité, le téléphone au volant, l’absence de ceinture…

Des prototypes déjà en action

Depuis l’hiver dernier, ce véritable couteau suisse – mais de fabrication française – est testé en différents endroits, notamment à Marseille, Bordeaux, Strasbourg, Lyon, Roubaix et dans les Vosges. L’Ouest y échappe pour le moment. Et il ne repère pour l’instant que les excès de vitesse et le franchissement des feux rouges.

Pour un déploiement plus vaste, dans l’ensemble de l’Hexagone, la Tourelle a besoin d’une homologation officielle par le Laboratoire national de métrologie et d’essais. Ce qui ne saurait tarder. Un feu vert est attendu courant novembre, d’après la direction interministérielle à la sécurité routière.




3 600 à 6 000 tourelles d’ici 2020

Selon le site Internet radars-auto.com, un premier déploiement d’environ 445 cabines est programmé en France au cours des prochains mois. L’objectif est, ensuite, de passer de 3 600 à 6 000 tourelles d’ici à la fin 2020. Mais toutes ne flasheront pas. C’est l’autre subtilité de la machine.

Il est prévu une cabine véritablement équipée d’un radar, contre trois à cinq vides. Des leurres qui pourront, toutefois, accueillir des caméras également. Le système étant conçu pour que le radar soit déplaçable d’une machine à l’autre. Et pour que la détection du flash actif soit impossible, chaque Tourelle disposera d’un film miroir sur ses vitres. Aucun oeil d’automobiliste ne pourra donc voir à l’intérieur, d’autant plus à quatre mètres de haut. Impitoyable !

Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.