Après l’agression de Mango à Castres l’association des chiens guides s’insurge

0
455
Le pauvre Mango a été grièvement blessé à l'oreille

Mardi, un chien guide d’aveugle a subi une attaque de deux chiens errants en centre-ville de Castres. L’éducatrice de Mango raconte cette scène violente, qui laissé la maîtresse du chien et les témoins sous le choc.

Le pauvre Mango a été grièvement blessé à l’oreille

Suite à notre article paru hier sur un chien guide d’aveugle violemment attaqué mardi à Castres par deux chiens errants, alors qu’il était au travail aux côtés de sa maîtresse déficiente visuelle, l’Association chiens guides d’aveugles grand Sud-Ouest a souhaité apporter son témoignage. En effet, la maîtresse du chien, résidant à Castres, était ce jour-là accompagnée de l’éducatrice du Golden retriever Mango, venue pour l’un des nombreux suivis programmés par cette association dans le cadre de l’accompagnement des déficients visuels et de leurs chiens guides.



Suite à cet incident d’une grande violence, qui a choqué aussi bien le chien, la maîtresse, l’éducatrice que les personnes venues prêter main-forte ou les passants, l’association souhaite alerter sur la dangerosité du chien à l’origine de cette attaque.

L’éducatrice de Mango, remis gratuitement à cette Castraise il y a quelques mois, était donc en train d’accompagner la maîtresse et son chien sur un trajet régulier en direction de la clinique du vétérinaire. Comme d’ordinaire, le trio s’arrête sur un îlot central, au niveau d’une traversée de rue. «J’ai vu deux chiens errants s’approcher de manière insistante, raconte Stéphanie, l’éducatrice, j’ai prévenu la maîtresse de Mango. Le premier, type Dogue argentin blanc avec un collier, s’est approché de Mango. Je l’ai repoussé. Pendant que j’étais occupée à cela, le second chien, type Staffordshire bull-terrier marron sans collier, a fait le tour et s’est jeté sur Mango avec une extrême violence. Il a très fortement mordu le chien guide à l’oreille. Ce chien n’a émis aucun signal laissant présager une attaque aussi violente, pas de grognements, pas de reniflement. J’ai eu l’impression qu’il avait choisi sa cible et avait foncé droit dessus. Il a attaqué directement Mango à la gueule, lui perforant et lacérant l’oreille. Un vrai comportement de prédateur ! Le pauvre Mango n’avait aucune possibilité de se défendre !»

L’association rappelle que les chiens guides sont choisis pour leur grande sociabilité, avec les êtres humains bien sûr, mais aussi avec leurs congénères. Un trait de caractère renforcé par une éducation positive nécessaire pour que ces chiens puissent accompagner leur maître déficient visuel dans tous les lieux publics ou recevant du public. Pour cela, ils apprennent à être calmes et posés. Un chien guide attaqué par un autre chien n’a donc aucune possibilité de défense.

Mango et sa maîtresse sont encore sous le choc

Devant cette situation, l’éducatrice a réagi en mettant en sécurité la maîtresse du chien, en essayant de faire lâcher sa prise au Staffordshire bull-terrier déchaîné et en appelant à l’aide. De nombreux passants sont venus lui prêter main-forte. «Nous étions nombreux et il a fallu asséner des coups de manière répétée et violente au Staffordshire bull-terrier marron, explique Stéphanie, mais même cela ne semblait pas le décider à lâcher Mango. Il était focalisé sur sa cible. Sa force était impressionnante. Lorsqu’enfin il a desserré les mâchoires, j’ai immédiatement éloigné Mango». Après avoir mis le chien en sécurité chez le vétérinaire, Stéphanie a accompagné sa maîtresse pour porter plainte au commissariat.




Aujourd’hui, la maîtresse et son chien sont encore choqués par cette agression. La maîtresse de Mango se déplace avec un chien guide depuis 1988. Mango est son 3e chien guide et aucun des chiens l’ayant accompagné n’a subi d’agression. La priorité de l’association est aujourd’hui d’accompagner au mieux cette maîtresse et Mango après cette épreuve. L’association va également lancer un appel à témoin sur sa page Facebook pour aider à la localisation d’un animal dangereux car comme le souligne un témoin de la scène : «Aucun des intervenants ne s’est fait mordre, mais qu’en sera-t-il si cela se reproduit ?».

Répondre

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.