Après 27 ans de mariage, un homme est condamné à verser 153 000 euros à son ex-femme pour ses tâches ménagères

0
163

Une décision de justice va faire date. Une juge a condamné un homme à verser à son ex-femme 153 000 euros en guise d’indemnités pour les tâches ménagères.

Après 27 années de mariage, l’homme a décidé de quitter son épouse en 2009 avant que le divorce ne soit prononcé officiellement en 2011. Seulement voilà, en Argentine, le Code civil prévoit une « compensation économique » en cas de séparation, depuis 2015.



Cette compensation est estimée selon la situation des époux et leur âge respectif. Elle peut être constituée en tant que versement unique, un revenu, l’usufruit de certains biens ou de toute autre manière convenue par les parties.

Dans cette affaire là, la situation soudainement précaire de l’ex-épouse à 60 ans, qui dépendait financièrement totalement de son mari, a beaucoup pesé dans la balance comme le précise le jugement : « Après 27 ans de mariage, le prévenu l’a quittée alors qu’elle avait 60 ans révolus, âge auquel les femmes perçoivent la pension de retraite, se voyant privée d’accès au travail ».




La juge Victoria Fama a donc tenu compte de l’âge de la plaignante, de ses diplômes et de la situation financière des ex-époux, indiquant qu’il s’agissait d’une « somme raisonnable pour rééquilibrer la situation économique disparate des époux ».

Elle précise aussi « La dépendance économique des femmes vis-à-vis de leurs maris est l’un des mécanismes centraux à travers lesquels on subordonne les femmes dans la société ».

La femme, qui a aujourd’hui 70 ans, est diplômée en économie et s’était consacrée à l’éducation de leurs enfants et à la tenue du foyer pendant les 27 années de mariage. La magistrate a donc condamné l’ex-mari à verser 8 millions de pesos (soit environ 153 000 euros) pour toutes ses années de tâches ménagères.

Il s’agit là de la compensation économique la plus élevée pour une affaire de séparation où la femme estime avoir été dépendante économiquement de son mari.

Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.