Adoption (83) : Il ne vous reste que quelques jours pour sauver Bob de l’euthanasie

0
1190

A défaut de trouver une famille d’accueil, ce cane corso diabétique, hébergé par l’Association varoise de secours aux animaux (Avsa) de Roquebrune-sur-Argens, sera euthanasié

Ses jours sont comptés et il y a maintenant urgence à trouver une nouvelle famille pour Bob.

À l’Association varoise de secours aux animaux (Avsa), Caro, Manon, tous les soigneurs et bénévoles ne ménagent pas leurs efforts et leurs appels à l’aide sur les réseaux sociaux pour que ce cane corso de sept ans puisse être adopté.

Abandonné au refuge il y a quelques mois, une famille d’accueil l’a pris sous son aile le temps de ses congés annuels.

Car Bob a besoin de soins. « C’est un chien gentil et affectueux, explique-t-on à l’Avsa. Malheureusement, il est diabétique et il est nécessaire de lui faire deux piqûres par jour, à 8 heures et à 20 heures. Ici, la vie en box est difficile pour Bob, c’est pourquoi nous avions fait appel à un couple le temps de lui trouver sa vraie famille. »



Ces personnes ont prolongé leurs congés au maximum pour lui. Et la date fatidique de son retour au refuge approche, posant le problème de sa survie.

En effet, il ne sera pas possible de garder Bob qui devra être euthanasié, au grand désespoir du personnel de l’Avsa qui, jusqu’à présent, n’a jamais eu recours à cette pratique.

« Ça nous fend le cœur, mais il n’est pas possible de faire autrement si personne ne se manifeste pour l’adopter, soupire Manon. Les piqûres pour son diabète sont simples à faire et une grande partie des frais est prise en charge par l’Avsa. Il lui faut une famille sans autre animal car il a besoin d’attentions. »

Le cane corso est un molosse d’origine italienne, facile à dresser, calme et silencieux. Malgré sa taille et son poids pouvant atteindre les cinquante kg, il n’a pas besoin de grand espace pour être heureux: l’affection de ses futurs maîtres suffira.

« Nous comptons vraiment sur cet appel au secours pour lui permettre de survivre et de faire le bonheur de ses nouveaux parents adoptifs. »

Un appel auquel, nous l’espérons, les lecteurs de Var-Matin n’hésiteront pas à répondre favorablement.

Bonne chance, Bob!

Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.