Abandonnée au bord du canal, Perle a été adoptée par les pompiers !

0
418

Retrouvé abandonné au bord du canal de l’Ourcq (23/03/2019), dans l’est parisien, un chiot pas encore sevré a trouvé refuge et amour au sein du centre d’intervention et de secours de Claye-Souilly (Seine-et-Marne). Emus par sa mésaventure, les sapeurs-pompiers ont souhaité donner une seconde chance dans la vie à la petite femelle ! Ils se sont confiés à 30millionsdamis.fr.



C’est le coup de cœur du jour ! Alors qu’elle a sans aucun doute subi la lâcheté de l’abandon, la petite Perle fait désormais l’objet de toutes les attentions du centre d’intervention et de secours de Claye-Souilly (77). Sa vie n’a pourtant pas démarré sous les meilleurs auspices. Retrouvée par la police municipale au bord du canal de l’Ourcq le 23 mars 2019, la petite chienne – qui n’avait pas 4 semaines – n’était pas encore sevrée. La fourrière municipale indique alors aux secours que le chiot risque d’être euthanasié car il n’est pas assez autonome. La PM en réfère alors au chef des sapeurs-pompiers de Claye-Souilly (77), connaissant son attachement à la cause animale.

« Nous avons tous été profondément touchés par les déboires du pauvre animal, explique le lieutenant Olivier Grino, chef du centre. Cela ne se fait évidemment pas comme cela. Nous avons décidé d’en parler avec le président de l’Amicale des sapeurs-pompiers car il y a également une problématique financière. Et nous avons décidé conjointement d’adopter Perle. Nous lui avons trouvé ce nom car elle est une perle rare. »




La mascotte des soldats du feu

Au biberon !!! elle va être gâtée.

Ce labrador croisé Beauceron a en tout cas déjà conquis les 14 sapeurs-pompiers du centre et tous les volontaires ! « Chacun met la main à la ‘’patte’’ car elle n’est pas encore autonome, raconte le lieutenant Grino. Il y a des tours pour lui donner le biberon ! Elle se trouve aujourd’hui en bonne santé. Il va falloir penser à son éducation par la suite. » Pas question pour Perle de devenir un chien de travail. Mais elle restera auprès des soldats du feu. « C’est un peu la mascotte de la caserne, sourit le chef du centre. Elle met beaucoup de vie et de joie. »

La Fondation 30 Millions d’Amis s’émeut d’une telle chaîne de solidarité pour sauver ce petit chiot. « C’est un geste simple, estime pourtzant Olivier Grino. C’est aussi important que de faire un massage cardiaque à quelqu’un en détresse. Son abandon, c’est quelque chose de très triste. Nous avons à cœur de donner l’exemple. »

Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.