Abandonné à deux mois, il devient chien-policier !

0
2464

Aucune rancune chez Einstein : pourtant laissé à l’abandon par un homme alors qu’il n’était qu’un chiot, ce chien est désormais au service de notre sécurité et fait la fierté d’Alexandre, un policier du Plessis-Trévise (94).

C’est une leçon à méditer. Le contact avec l’homme a mal commencé pour Einstein… abandonné sous une voiture dans une rue du Plessis-Trévise (94) alors qu’il n’était qu’un chiot. Aujourd’hui, ce chien est devenu le seul chien-policier du commissariat local.



Recueilli par la police municipale

Effectivement, le vétérinaire, qui a reçu l’animal après qu’une infirmière l’a découvert, ne peut pas garder le chiot ; c’est donc la police municipale qui le recueille. Ni pucé, ni tatoué, tout est fait pour retrouver son propriétaire. « J’ai mis des affiches et passé des messages sur les réseaux sociaux, se souvient Alexandre, 30 ans, interrogé par 30millions damis. Le lendemain, nous avons su qu’un autre chiot avait été retrouvé. C’est là que nous avons compris que nous ne retrouverions pas le propriétaire et que la portée avait sûrement été abandonnée… » C’est à ce moment que le trentenaire décide d’adopter l’animal et de lui donner une autre chance. « J’ai toujours voulu avoir un chien, raconte-t-il. J’ai craqué. »

La ville séduite par l’histoire d’Einstein

Le policier lui donne le nom d’Einstein en référence au chien de « Doc » dans le film « Retour vers le futur », dont il est fan. « Dans ce grand classique, c’est le premier chien qui a voyagé dans le temps, sourit Alexandre. Vu l’année que l’on a passé, c’est un peu un bond en avant qu’il a fait. » Le Val-de-Marnais décide de faire éduquer son compagnon et propose à sa hiérarchie ainsi qu’au maire de la ville, qu’il fasse partie intégrante de la police. « J’ai longuement expliqué mon projet par écrit, raconte le maître du berger belge malinois croisé beauceron. Le maire a été vraiment séduit par l’histoire. Il a donné son aval. »




Les atouts du chien pour la police

De son côté, le policier doit suivre une formation de policier maître-chien, pendant que son nouvel ami poursuit la sienne à l’Ecole d’instruction cynophile de Bouleurs (77). Une fois le diplôme en poche, Alexandre finit par emmener Einstein en mission à partir de juin 2018. « Il a été très bien accueilli par les collègues, se satisfait-il. C’est le seul chien de l’unité. Il permet de sécuriser nos interventions. Son flair nous est extrêmement utile. Par ailleurs, c’est très agréable d’être accompagné par son chien. »

Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.