2 chiens enfermés dans un appartement étaient maltraités et violentés

0
4276

La Fondation 30 Millions d’Amis est venue au secours de 2 chiens constamment enfermés dans un appartement à Asnières-sur-Seine (92). Ils ont été placés au refuge 30 Millions d’Amis de la Tuilerie (77).

Des papiers journaux souillés étalés par terre, dans la cuisine. C’était le triste décor dans lequel vivait Cocard, un chien âgé d’un an et demi. Il y passait ses jours et ses nuits, dormant et faisant ses besoins au même endroit. L’animal ne sortait pas de cet appartement d’Asnières-sur-Seine (92) où il était détenu reclus.



Mais Cocard n’était pas le seul à souffrir. Dans le salon, les équipes de la Fondation 30 Millions d’Amis, accompagnés par la police nationale et municipale, ont découvert une cage de transport dans laquelle était enfermé un jeune chien prénommé Ninja. Ce croisé yorkshire de 2 ans et demi pouvait à peine bouger et ne sortait pas non plus de sa prison.

Des chiens tremblant de peur

« D’après plusieurs témoignages, les animaux étaient maltraités, violentés et livrés à eux-mêmes la plupart du temps dans cet appartement d’où ils ne sortaient jamais », décrivent les enquêteurs.

De plus, les chiens étaient extrêmement apeurés et tremblaient, preuve qu’ils n’étaient pas socialisés. Interrogé, le propriétaire des animaux affirmait « qu’il était normal de les faire vivre dans ces conditions », mais que leur confiscation par la Fondation 30 Millions d’Amis lui « enlevait une sacrée épine du pied » !




Appel aux familles d’accueil

Les deux chiens ont été placés au refuge 30 Millions d’Amis de la Tuilerie à Saint-Hilliers (77) et attendent une famille d’accueil. Vous pouvez vous porter volontaires pour offrir un toit à ces malheureux en appelant au 01 64 00 15 45.

La Fondation 30 Millions d’Amis a déposé une plainte pour « abandon ».

Écrire un commentaire

Entrer votre commentaire
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.